• Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale

BÉBÉ

  La naissance constitue le premier grand traumatisme d’un bébé. Lors du passage du bébé au travers du col de l'utérus, des malpositions des os du crâne ou de la colonne vertébrale apparaissent systématiquement pafois aggravé par le travail long et difficile ou par la méthode (forceps, ventouse ou césarienne). Bien heureusement, la nature a ses propres solutions. Lors de la succion des premières tétées, le bébé actionne différents groupes musculaires qui mobilisent les os du crâne pour harmoniser la forme de la tête. Cela se réalise en quelques jours. Mais parfois le bébé peut avoir plus de difficultés.

 

Aux États-Unis, la colonne vertébrale de beaucoup de bébés est déjà examinée directement après la naissance pour détectecter les troubles neuromusculosqueletique.

Une chiropraxie douce pour le Nouveau-né et le Nourisson

  Lors de l'accouchement, au moment du passage dans le col de l'utérus, le bébé peut recevoir jusqu'à 30 kg de pression sur la tête et, autant sur sa petite colonne vertébrale. La tête est également soumise à des fortes contraintes de rotation. Les  conséquences sont systématiques entrainant des malpositions au niveau des os du crâne et au niveau des vertèbres cervicales. 

   Le mécanisme de succion en plus de sa fonction d'alimentation, par l'action coordonnée des groupes musculaires concernés, permet de corriger les malpositions occasionnées par la naissance.

Dans certains cas des difficultés à la têté ne permettent pas cette correction naturelle. La succion peut être perturbé:

un bébé qui tète trop fort (douloureux pour la maman), qui tète mal (alimentation insuffisante), qui n'arrive pas à téter (frein de la langue, malposition des cervicales, etc.), ou qui pleure au moment ou après la tétée (reflux, colique, fracture de la clavicule). Il y a encore beaucoup de préjugés face à un bébé qui tête mal, qui pleure et se tortille. On estime que c’est normal. L'intérêt de consulter votre Chiropracteur est double, corriger les malpositions et identifier voire corriger les problèmes de succion.

   Un accouchement difficile ayant nécessité le recours aux forceps ou aux ventouses doit impérativement conduire bébé entre les mains de votre Chiropracteur. Les tractions exercées sur le nouveau-né peuvent en effet provoquer des lésions articulaires susceptibles par la suite d’occasionner de sérieux troubles chez le bébé. 

   Lors de la naissance, le système nerveux peut être malmené dans son ensemble. La liste des troubles chez le nourrisson est longue et assez effrayante pour ne pas rester les bras croisés.

Si votre bébé ne parvient à tourner sa tête que d’un côté, qu'il tête mal, qu'il devient irritable, pleure excessivement… consultez. Un enfant qui pleure nuit et jour, c’est un enfant qui souffre. En cas de doute consultez votre Chiropracteur qui est habilité pour traiter les symptômes suivants :
 

- Syndrome de Kiss

 

- Torticoli du nourisson

- Suite d'un accouchement avec forceps, ventouse

 

- Troubles de la succion, à la têté pour s'alimenter au sein

- Positionnement préférentiel (dors que d'un côté, tourne 

la tête que d'un côté, etc.)

- Plagiocéphalie, déformation du crâne

- Posture asymétrique forte

- Coliques et reflux gastro-oesophagien


- Insomnie, nervosité


Les pleurs sont pour les bébés l'unique possibilité de communication. Pour les parents, cela est très éprouvant car ils sont souvent dans l'incompréhension, surtout si le bébé pleure sans raisons apparentes. Ne restez jamais dans le doute, faites examiner votre enfant.

Questions fréquentes sur la Chiropraxie sur le bébé

Les traitements pour les bébés sont-ils sûr ?
Oui. Les bébés sont traités avec des techniques de mobilisations douces et adaptées à leur âge.


Mon bébé a-t-il besoin d'un traitement régulier ?
Le traitement est préférablement préventif. Si tout est normal, nous recommandons tous les trois mois un contrôle de la colonne vertébrale. Astuce pour la prospérité de votre bébé ! En cas d'anomalie, n'attendez pas consultez même et surtout dès la naissance.

Comment porter correctement mon bébé ?
Il n'y a pas de méthode idéale. Nous recommandons de stabiliser la tête jusqu'à ce que le bébé y parvienne tout seul. Il est préférable de changer régulièrement de position ou de mode de transport du bébé. Il est important dans les 6 premiers mois ne pas transporter le bébé dans son siège plus d'1h30 en continu. Peu importe le landau pourvu qu'il soit sécurisé et doté d'un vrai matelas pour bébé.

Lorsque vous portez l'enfant dans vos bras, il est indispensable que vous alterniez le côté pour protéger aussi votre dos. Il est même préférable de porter l'enfant dans une échappe de portage. Lorsque le bébé commence à marcher, plus besoin de le porter aussi souvent ! Laissez le découvrir son corps. Tomber, c'est normal, c'est l'école de la vie pour se relever plus fort.

 

Quelle position du sommeil pour mon bébé ?
Nous recommandons comme le préconise l'assurance santé qu'il dorme sur le dos. Il est important de contrôler que le bébé n'ai pas froid et surtout pas trop chaud. Nous déconseillons de faire dormir le bébé avec vous et de le couvrir d'un duvet avec un indice diathermique trop élevé. 
 

N'oubliez pas que "on ne peut pas redresser un arbre qui a poussé de travers. Il fallait s'en occuper lors de sa croissance."
Un nourrisson grandit dans la première année de presque 50%. C'est énorme ! C'est pourquoi, le contrôle est extrêmement important et surtout par un spécialiste. L'enfant a un potentiel de réadaptation impressionnant alors qu'à l'âge adulte cette souplesse disparait. Faites contrôler la colonne vertébrale de votre enfant régulièrement de façon préventive pour lui garantir une croissance en bonne santé.